Pendant deux années consécutives nous avons vécu sous la crainte et les contraintes imposées par la pandémie Covid-19. Cette situation inimaginable il y a deux ans a bouleversé nos modes de vie et nos pratiques. Durant toute cette période nos clubs ont fonctionné au ralenti. Un grand nombre de nos manifestations ont été annulées ou reportées….. Mais un certain retour à la normale semble s’annoncer en ce début de saison 2022.

Au Comité Régional Occitanie nous poursuivons notre rôle auprès de la Fédération et des 13 comités départementaux. Nous les avons réunis le 5 février pour les informer de nos actions et les aider à redémarrer la nouvelle saison. Un compte rendu détaillé sera diffusé à toutes les Structures. Notre priorité : L’accompagnement des CoDeps et la formation. Un programme riche a été présenté aux présidents.

Des sujets de fond sont en cours d’étude au sein de la fédération :

La Loi sur la démocratisation du sport, et la gouvernance des fédérations. Le projet de loi est toujours au Parlement, et est donc susceptible d’être encore amendé. La principale mesure porte(rait) sur la parité totale hommes-femmes, qui devrait se mettre en place progressivement. Le CoReg a anticipé en travaillant sur des évolutions de ses propres statuts. Elles sont globalement cohérentes avec les nouvelles orientations gouvernementales, et ont été majoritairement approuvées lors de l’AG 2021. Comme prévu, les textes modifiés vont être transmis pour avis aux autres CoRegs et à la fédération, avant d’être soumis à approbation définitive des clubs lors de la prochaine AG 2022.

La professionnalisation du sport. Une stratégie de professionnalisation est en cours de mise au point au niveau du Siège fédéral. L’enjeu est de pouvoir employer des salariés, en complément d’un bénévolat qui s’essouffle.

La transition numérique. La fédération annonce le recrutement d’un jeune ingénieur qui sera entièrement dédié à ce projet.

Les subventions ANS. Les politiques publiques, et donc la nature des dépenses éligibles, ne devraient pas évoluer. L’objectif de « servir » en priorité les clubs est encore plus d’actualité avec un objectif de 50 %

 

 

Jacques Clamouse
Président 

Share This