Tourisme

Actuellement, aucun séjour n’est organisé sur la région Occitanie. Cependant nous vous proposons de consulter la rubrique :

Pratiquer
               Grandes manifestations
                                                         Calendrier phare 2022

Vous y trouverez des manifestations sur un ou deux jours comme un voyage itinérant pour les féminines, des concentrations nationales ou régionales ou des ​cyclo montagnardes

 

 

 

Séjour organisé par le Comité régional Occitanie

De la cathédrale St Etienne de Toulouse où repose Pierre Paul Riquet au château de Bonrepos où il aménagea sa « machine hydraulique » en passant par le lac de Saint Ferréol et la prise d’eau de l’Alzeau… Pour plus de renseignements vous pouvez contacter la responsable du tourisme : Béatrice Barrière beatrice.barriere@ffvelo.fr

   

 

Vous allez pédaler dans différents secteurs de l’Hérault. Les plaines du littoral, les montagnes du Parc Naturel Régional du Haut Languedoc, du Larzac méridional, le Massif de la Séranne, sauvage et vallonné, les Gorges de l’Hérault. Au cours de ce séjour Cyclotouriste et épicurien, nous vous ferons découvrir les pépites touristiques et gustatives de notre département. Au départ de MONTAGNAC (34) – Centre VVF de BESSILLES Parcours vallonnés entre 70 et 115 km par jour Circuits en étoile et 2 départs déportés – chaque jour 2 parcours aux kilométrages différents seront proposés Nombre de places : Mini 15/ Maxi 20 +
Prix 545 € par personne (8 jours 7 nuits) comprenant : 
– Hébergement et restauration en village vacances (lits faits à l’arrivée et linge de toilette fourni et changé).  Deux personnes par logement (chacune logée dans une pièce différente), avec salle d’eau et wc à partager, entièrement équipés, TV et Wifi. Les couples seront logés à l’identique. 

– Pension complète, pique-nique fourni pour les roulants, vin inclus du dîner du premier jour au diner du vendredi, veille du départ. Véhicule prévu pour le transport des pique-niques des roulants. Accès gratuit aux animations des soirées et aux équipements de loisirs du village vacances. Piscine chauffée.  Les non-roulants pourront bénéficier des activités et animations du Village ainsi que de la restauration en salle.
RÉSERVATION au plus tard le 31 mars 2019 Acompte 180 € / pers. à l’ordre du Comité départemental de Cyclotourisme de l’Hérault à adresser à Monsieur MARA James – 15 rue Etienne Jodelle – 34290 ABEILHAN.

Pour voir tous les détails, aller sur le site du Comité départemental de l’ Hérault : http://herault.ffct.org/sejour/index_sejour.php

 

Mon Raid d’Occitanie

Je l’ai réalisé du lundi 29/08 au vendredi 02/09, soit 5 jours pour 598 km et 5 672 m de dénivelé.
J’ai choisi le tracé passant par le Haut-Languedoc pour tester la voie verte, longue de 70 km, entre Mazamet et Bédarieux, et, le sens Pont d’Espagne – Pont du Gard pour éviter la rude montée au Pont d’Espagne en fin de parcours.


Lundi 29 août : Lourdes – Pont d’Espagne – Argelès-Gazost (66 km, 1 113 m)
Matinée passée dans le train pour me rendre à Lourdes où j’arrive à 11H30. Le soleil est déjà haut.
J’accède à la voie verte sans difficulté grâce à mon GPS.
3 arrêts : à Argelès-Gazost pour déposer mes sacoches à l’hôtel, à Pierrefitte-Nestalas pour manger mon sandwich et au Pont d’Espagne, lieu de départ du Raid d’Occitanie et du 1er contrôle de ma carte de route.
Chaude journée, supportable grâce à un fort vent ; gros effort sur les 5 derniers kilomètres avant le sommet (pente de 10 à 13%).
Retour à l’hôtel d’Argelès-Gazost juste avant l’arrivée de l’orage, il est 16H50.

L’hôtel a été envahi par un groupe d’une trentaine de cyclotouristes danois venus faire des cols.L’effet Jonas Vingegaard, le vinqueur du Tour de France ? 


Mardi 30 août : Argelès-Gazost – Mondavezan (126 km, 1 377 m)
Départ à 8H10, la température est fraîche (13°C).
Retour en Haute-Garonne, en passant par les Baronnies et le Comminges. 2ème contrôle à Aurignac
Beaucoup de côtes le matin et chaleur l’après-midi, supportable grâce au vent frais et aux routes ombragées.
Arrivée à 15H45


Mercredi 31 août : Mondavezan – Castres (147 km, 1 123 m)
Cap sur le Tarn, ciel gris et temps humide au départ à la levée du jour (7H10).
Encore une belle étape – franchissement des coteaux du Lauragais le matin pour rejoindre la piste du canal du Midi à Gardouch.
Pédaler à l’ombre des platanes le long du canal est un régal. Aussi, je modifie mon trajet en allant jusqu’au Seuil de Naurouze et en continuant le long de la Rigole pour rejoindre Revel. Chemin bucolique en terre battue, mais truffé de secteurs où les racines apparentes rappellent les pavés de l’enfer du Nord. Je n’irai pas au bout de cette rigole, je quitterai ce chemin ombragé pour rejoindre une route chauffée par un soleil ardent.
La bière dégustée sur la place de la halle de Revel sera un vrai petit bonheur.
Arrivée à Castres à 16H00.


Jeudi 1er septembre : Castres – Clermont-l’Hérault (125 km, 999 m)
Jambes de coton ce matin à la levée du jour (7H10), aussi j’ai un peu flâné sur la superbe voie verte, qui relie Mazamet à Bédarieux. J’en sortirai pour aller à Saint-Pons faire viser ma carte de route pour le 3ème contrôle.
Mourèze sera le 4ème contrôle avant de descendre sur Clermont-l’Hérault.
Arrivée à 15H35.


Vendredi 2 septembre : Clermont-l’Hérault – Pont-du-Gard (127 km, 1 044 m)
Départ à 7H30 pour cette dernière étape, moins intéressante pour ses paysages de garrigues et de vignes, toujours chauffés par un soleil brûlant. C’est une journée course contre la montre pour essayer d’arriver avant l’orage annoncé et les nuages sombres qui me suivent. A 20 km de l’arrivée, la pluie commençant à tomber plus fort, je me réfugie dans un abribus pour laisser passer l’orage. Après environ 20 minutes, je peux repartir pour arriver au Pont-du-Gard, il est 15H10.
Cet édifice est toujours aussi majestueux.
J’étais déjà passé au pied de cet aqueduc en août 1964 pour me rendre à la semaine fédérale de Digne. La circulation à tous véhicules était ouverte et j’avais pu monter tout en haut et marcher dans le couloir où circulait l’eau.
Aujourd’hui, pour protéger le magnifique ouvrage, deux immenses parkings bloquent la circulation de chaque côté du Gardon, on ne passe qu’à pied ou en vélo et on ne peut plus monter sur l’aqueduc.


Samedi 3 septembre : Remoulins – Brax
–       Remoulins – Nîmes en vélo (26 km, 87 m) – départ à 7H30
–       Nîmes – Toulouse en train
–       Toulouse – Brax en vélo (21 km, 131 m) – arrivée à 14H40

Cliquez sur les miniatures pour les agrandir:

             

 

 

Michel FONTAYNE

Share This